Email : Password :
L'info du jour :
Liens visités récemment












Mattel rappelle encore d'autres jouets dangereux

Du côté des consommateurs - Jouet
Date : 17-08-2007
Share
Le géant américain du jouet retire à nouveau du marché des jouets fabriqués en Chine, à cause de risques pour la santé. A présent, on totalise au niveau mondial le retrait de 18,2 millions de produits. En Belgique, 208.266 jouets sont concernés. La plupart sont déjà dans les mains des consommateurs.

Des jouets rappelés mais tous les jouets ne sont pas à risque.

Une des objets rappelés est la figurine-voiture Sarge issue de l'assortiment du film Cars. Elle a été produite entre mai et juillet 2007 et sa peinture contient une trop haute teneur en plomb. En Belgique, on compte 7.804 de ces pièces. Ce ne sont que les autos Sarge numérotées en-dessous "1027 EA".

Ces jouets ont été fabriqués par un sous-traitant de Mattel en Chine qui avait confié la peinture des éléments à un autre fabriquant, également chinois. Celui-ci n'a pas respecté les normes de Mattel en utilisant une peinture fournie par un tiers non agréé.

Autres articles rappelés: les séries Polly Pocket, Doggie Day Care et Barbie Doll and Tanner, produites entre le 31 janvier 2002 et le 31 janvier 2007. Il s'agit de certaines poupées, figures, sets de jeu et accessoires comportant des petits aimants qui peuvent se détacher. Un enfant qui avale de tels aimants risque une perforation des intestins.

L'ingestion d'aimants provenant de jouets a déjà causé des accidents nécessitant une opération des enfants. Cette action de rappel fait suite à celle lancée par Mattel sur base volontaire en novembre 2006. Il était question alors de 200.458 pièces en Belgique, dont 60 à 70 % étaient déjà parvenues chez les consommateurs.

Pour plus de précisions sur les produits rappelés:

Si vous avez acheté des jouets incriminés, vous pouvez les renvoyer à Mattel aux frais du destinataire, ou les déposer dans le magasin où vous les avez achetés.

Les consommateurs s'interrogent

Alors que Mattel tente d'endiguer le désastre, les consommateurs s'interrogent: non seulement il est choquant d'apprendre que des jouets en circulation s'avèrent dangereux et doivent être retirés aux enfants, mais de plus, la quantité d'objets concernés jette un fameux discrédit sur l'entreprise: comment est-il possible qu'une entreprise aussi importante fasse preuve d'un tel amateurisme dans la gestion de sa production? Avant de produire de telles quantités, quelles sont les procédures prévues de contrôle et de test des produits? Quelles sont les garanties demandées aux partenaires industriels et comment sont-ils choisis? Dans quelles conditions cette production est-elle exécutée ?

Le CRIOC réagit

Pour le CRIOC, il ne suffit pas que Mattel se dédouane par voie de presse en affichant son souci pour nos enfants, même si l'entreprise a réagi rapidement au problème rencontré. Un tel géant du commerce mondial se doit de faire preuve d'une approche responsable tout au long de la chaîne d'approvisionnement et de production, depuis la matière première jusqu'au consommateur final.

Il s'interroge sur le sérieux des contrôles de la chaîne de production par Mattel. C'est pourquoi ils demandent que les cahiers de charge développés dans les entreprises fassent l'objet de contrôles indépendants tout au long de la mise en production.

Quant aux pouvoirs publics, les organisations de consommateurs et le CRIOC ont déjà souligné dans leur mémorandum, le nombre limité de contrôles effectués et demandent un renforcement des contrôles en matière de sécurité, notamment en matière de composition des produits. En 2004, une étude du CRIOC avait montré que le marquage CE qui garantit la présomption de conformité, était utilisé abusivement par certains producteurs plus soucieux de leur profit que de la protection des consommateurs. Si ce marquage est une condition nécessaire au bon fonctionnement du marché, il ne peut à lui seul être suffisant et doit être assorti de contrôles et de sanctions très strictes.

Au delà de la polémique créée autour de Mattel, ils s'interrogent sur l'éthique des affaires développée par des entreprises et rappellent la nécessité de développer une approche commerciale durable.

Thèmes préférés
ALIMENTATION Allégation de santé Assurances ARNAQUES Assuétude Baromètre de la consommation Banques BIEN MANGER CONSOMMATION Consommation durable CRISE Culture Distribution Droit de la consommation Eau ECONOMISER FETES FINANCES BANQUES ASSURANCES HOBBY Internet Jeunes et consommation Jouet Jeu Label Logement LOISIRS Marketing News Nutrition PANIER DE LA FAMILLE Pouvoir d'achat Pratiques commerciales PRIX Santé Sécurité SENIORS Services Publics Soldes Télécoms TIC
L'image du jour
Le chiffre
19 000 Les données européennes sur les accidents montrent que dans l'Union européenne, chaque année, 19 000 enfants de moins de 14 ans souffrent de blessures causées par des lits superposés.
Beaucoup d'accidents évitables avec des produits destinés aux enfants
Lire la suite
Forum conso
Bonjour, Je viens de recevoir un courrier postal d'un cabinet d'avocats situé à Alicante ...
Vous pouvez signaler cette arnaque à la police grâce au lien suivant. ...

suite a la recherche d'un logement j'ai recu ce mail!!!! Bonjour. Je suis Mme MEDOIZIN. Mon mari ...
Oui, ce genre d'arnaques est particulièrement fréquent pour les petites annonces immobilières. ...

Infos consommateurs
Lus pour vous – Centre de documentation du CRIOC – 13 février 2014
Au menu lecture : Le marketing – La vente d'un point de vue juridique – Les assurances et les pratiques de marché ...
La newsletter CRIOC du 21 novembre 2013
Bienvenue dans la newsletter du CRIOC Cette semaine, nous vous expliquons ce que comprend le prix de l'électricité. Plus loin, nous vous proposons ...
Lire la suite
Abonnez-vous gratuitement
Vrai / Faux
Le volume de feuilles de menthe arrivant sur le marché belge en avion est de 6 à 10 tonnes par jour

Vrai - Faux